Jeanne d’Arc est-elle vraiment morte brûlée ?

dans Histoire par

Nous avons toujours appris que Jeanne d’Arc avait été brûlée sur le bûcher à Rouen en 1431. Cependant, des écrits viennent contredire cette information. Il semblerait que la Pucelle ait continué sa vie. Ça ne change rien à la prestigieuse légende de Jeanne d’Arc mais le fait qu’elle n’ait pas été tuée montre à quel point certains événements de l’Histoire peuvent être occultés pour diverses raisons.

 

Une théorie dit que Jeanne d’Arc n’a pas subi de supplice et est partie vivre à Metz

 

Cette idée est apparue en 1645, après que le père Jérôme Vignier ait découvert la Chronique du doyen de Saint-Thiébaud et le contrat de mariage de « Jehanne la Pucelle » et de Robert des Armoises à Metz dans les archives d’une branche de la famille des Armoises. Ces informations ont été certifiées par un notaire et publiées en 1686. La chronique mentionne qu’une Jeanne a affirmé être Jeanne d’Arc à partir de 1436, soit 5 ans après sa « mort ». Elle y a même rencontré les frères d’Arc qui l’ont prise pour leur soeur. Elle a épousé Robert des Armoises la même année et est devenue Jeanne des Armoises. Son identité à été reconnue par les personnes qu’elle avait rencontré. Après tout, personne n’a vu Jeanne d’Arc mourir puisque son visage était recouvert d’une cagoule. Elle aurait été remplacée par une prisonnière et a passé les 5 années suivantes en prison où elle demanda grâce à Charles VII.

jeanne-des-armoises

Source photo : château de Jaulny

La ville d’Orléans a gardé une trace de son passage en 1439 : « À Jehanne d’Armoise pour don à elle fait, par délibération faite avec le conseil de ville et pour le bien qu’elle a fait à ladite ville pendant le siège IICX lp ». Elle a en effet continué à guerroyer aux côtés de son ancien compagnon d’armes Gilles de Rais après avoir révélé son identité.

En 1440, l’université et le parlement de Paris ont enquêté sur elle et l’ont accusé d’être un imposteur. Jeanne des Armoises a été condamnée et elle a déclaré publiquement qu’elle avait menti. Elle s’est ensuite retirée au château de Jaulny avec son mari. Elle peut très bien avoir menti pour ne pas avoir de représailles.

Elle est décédée en 1446 et n’a pas eu d’enfants. Cela vient du fait qu’elle ne pouvait peut-être en avoir à cause d’une forme de rare d’hermaphrodisme qui se manifeste par une soudure du vagin. Elle ne pouvait donc pas être pénétrée ni avoir de règles.

Pourquoi avoir caché sa mort ?

 
bucher
Source photo : wikipédia

Jeanne d’Arc est née d’une relation adultère entre la reine de France Isabeau de Bavière et son beau-frère et conseiller, Louis, duc d’Orléans. Afin de cacher cette liaison, le bébé a été confié à des fermiers du village de Domrémy. Ayant du sang royal, elle ne pouvait pas être brûlée. C’était tout de même le châtiment qu’on réservait aux hérétiques. Il fallait donc faire croire à la population qu’elle avait été brûlée et non emprisonnée.

Même des siècles plus tard, Jeanne d’Arc continue de faire parler d’elle. Il faut dire que son histoire est exceptionnelle.

Qu’en pensez- vous ?


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, le liker ou le commenter sur les réseaux sociaux !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*